samedi 27 septembre 2014

Comment sont déterminées les tailles standards ? 2

Deuxième partie : les appellations de taille

Dans la première partie, j’ai expliqué comment travaillent les industriels du textile. La base de tout vêtement est un tableau de mesures, ou barème, issu lui-même de statistiques et d’observations. J’ai pensé que vous seriez aussi intéressés par l’origine des appellations de taille françaises. C’est parfois amusant, du moins de mon point de vue.

Encore faut-il catégoriser. Les vêtements pour homme, femme ou enfants n’ont pas la même histoire. Le plus facile est de commencer par le vêtement masculin. A l’origine et sans remonter au Moyen Age, seuls les tailleurs faisaient les vêtements pour homme. Vestes, manteaux, gilets et pantalons étaient leurs spécialités. Il était donc naturel qu’on garde leurs appellations pour le Prêt-à-porter. Comme les tailleurs travaillent par moitié de patron, l’appellation « 42 » en pantalon correspond à la demi mesure de la ceinture et correspond à un homme qui a un tour de taille (ceinture) de 84 cm. Pour la veste, l’appellation correspond au demi-tour de poitrine ; une veste taille 52 est donc destinée à un homme qui a un tour de poitrine de 104 cm. Et pour la chemise ? Et bien c’est le tour de cou  (en entier cette fois !) qui est déterminant. Une chemise taille 43 sera portée par un homme dont le tour de cou est de 43 cm.

Exemple de barèmes de taille
Une seule mesure pour ces vêtements ? Non bien sûr ! Il y a un barème et des proportions liés à ces appellations. Sinon on ne s’en sortirait pas. Mais il est vrai que ce n’est pas parce que j’ai un cou de 43 cm que j’ai le tour de poitrine correspondant. C’est l’aisance du vêtement qui corrige la différence. L’aisance, comme son nom l’indique, est la valeur en centimètres que l’on ajoute à la largeur pour être à l’aise dans ses vêtements, sans aucune gêne dans les mouvements. C’est ce qui explique que ce monsieur avec un petit thorax et un large cou devra porter une chemise taille 43 tout en ayant l’air perdu dans un vêtement trop ample ! Bon depuis on s’est amélioré, mais certaines personnes devraient vraiment faire faire leurs vêtements sur mesure. ;)

Pour le vêtement enfant, on a utilisé l’âge comme critère d’appellation de taille. A nouveau, Nous le devons aux statistiques. Ainsi un vêtement de taille 4 ans a été coupé en fonction des mensurations moyennes, en largeur et en hauteur, des enfants de 4 ans à l’époque  de la campagne de mensuration. Donc un enfant  qui met du « 4 ans » peut effectivement avoir 4 ans, tout comme il peut avoir 3 ou 5 ans. Comme cela portait à confusion, aujourd’hui on utilise la stature en centimètres comme appellation de taille. Trouver le bon taillant est ce que je trouve de plus difficile dans le travail du vêtement enfant, ils changent tellement vite !

C’est lorsque l’écart entre la taille en usage dans l’industrie et la taille des consommateurs se creuse, écart qui oblige à faire ce que l’on nomme « décalage de taille dans le métier », que l’on déclenche une nouvelle campagne de mensuration. 

Et la femme ? Comme pour les enfants, l’appellation de taille correspond à un ensemble de proportions. Les mesures principales sont et seront toujours les tours de poitrine, de la taille et du bassin.  Mais à quoi correspond le chiffre indiqué ? J’ai eu du mal à trouver une réponse à cela, la réponse s’étant perdue dans l’histoire du Prêt-à-porter. Etant une mesure française, j’étais sûr que c’était la moitié de quelque chose, la mesure la plus proche étant le tour de taille. Eh bien non ! En fait historiquement, le tour de taille et le tour de poitrine sont utilisé pour la désignation de la taille commerciale chez la femme. Pour la caluler on ajoute le demi tour de taille au demi tour de poitrine et on divise cette somme par deux. ensuite on arrondi à l'entier pair le plus proche. Cela revient à additionner le tour de taille au tour de poitrine et à diviser le tout par quatre. 

Par exemple : 
Tour de poitrine 90 cm et tour de taille 65 cm nous donne (90+65) : 4 = 38.75 cm, soit la taille 38. Tour de poitrine 95 cm et tour de taille 70 cm donne (95+70) : 4 = 41.25 cm, soit la taille 42. Amusez-vous à calculer votre taille en vous mesurant et comparer avec votre taille commerciale habituelle.

Remarque personnelle : Bizarrement, cela correspond au demi-tour de la mesure sous les seins, c’est-à-dire, le demi-tour de la cage thoracique. C’est un peu logique ; le tour de poitrine pouvant varier selon le volume des seins, il aurait été difficile d’avoir des proportions cohérentes. Cela évite aussi d’avoir au minimum 80 appellations de taille ! A moins d’avoir, par exemple, des noms de taille de type 40C, 42B, 36A, 46D, etc. 

Tout cela est affaire de standardisation. Que dire des appellations dans les autres pays ? Elles sont propres à leur histoire du Prêt-à-porter. Aujourd’hui on a besoin de nombreux tableaux de correspondance pour s’y retrouver. Quelle joie de faire du shopping, on est obligé d’essayer, ce que je vous recommanderai toujours !

A ce sujet, je ne résiste pas à mettre en lien cet amusant article  trouvé sur Cosmopolitain.fr, intitulé « Quelle taille je fais à la fin ? » et écrit par Fiona Schmidt. (Adresse si le lien ne fonctionne pas :http://www.cosmopolitan.fr/,quelle-taille-je-fais-a-la-fin,2178,1001270.asp).

Je ne prétends pas tout connaître et je ne suis pas à l’abri d’une erreur. Alors si vous voulez apporter une pierre à cet édifice, n’hésitez pas.


Avez-vous trouvé cet article intéressant ?