mardi 21 octobre 2014

Comment communiquer ses idées de création

Vous aimeriez faire faire un vêtement sur mesure mais vous ne savez pas dessiner ? Il y a bien des moyens de communiquer ses idées de création. Même sans savoir dessiner, vous pourrez toujours transmettre votre vision créatrice pour être compris(e) de votre couturière ou de votre couturier.

Dans cet article je vous donne quelques indications pour y parvenir. 
Je vous propose aussi un petit jeu d'interactivité : illustrez vous-mêmes cet article. Pour cela ajoutez votre illustration (photo, dessin, collage, etc.) en format JPG dans votre commentaire. Je pourrai ainsi insérer votre illustration dans la partie de l'article concernée, en citant votre nom ou votre pseudo bien sûr.

Se servir d’images et de photos
Les images et photos de mode sont très nombreuses. On les trouve dans les magasines, dans les livres illustrés et sur Internet. Qu’elles représentent un dessin ou une photo, il est toujours possible de s’en servir comme support pour s’exprimer. Bien sûr, la copie exacte est interdite. Prendre un morceau de ceci, recopier un morceau de cela est au contraire recommandé. C’est même un jeu très créatif et récréatif. Vous pouvez ainsi découper la manche ou le col qui vous plaît et le coller sur la robe d’une revue. Si vous êtes ennuyé(e) par les dimensions de chaque élément, vous pouvez aussi montrer les éléments séparément. Votre interlocuteur prendra note de vos désirs et vous soumettra une proposition illustrée.

Décalquer, se servir de silhouettes
Dans les librairies, on trouve des albums avec des silhouettes pré-dessinées. Même s’ils sont destinés aux jeunes filles, vous pouvez utiliser ces carnets pour votre propre compte. Les stickers et gabarits inclus sont aussi des facilités pour exprimer ce qu’on aimerait, même maladroitement. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait une école de stylisme et de dessin de mode pour décrire à votre couturière ou à votre tailleur le vêtement que vous avez imaginé.
Pour rejoindre la technique précédente, vous pouvez également décalquer des photos ; elles serviront de base à votre expression créative.

Se servir de morceaux de tissus, d’autres vêtements
Le tailleur ou la couturière a aussi beaucoup de supports visuels qui peuvent vous aider. Mais si vous préférer expliquer en 3 dimensions plutôt qu’en 2, alors mieux vaut utiliser des vêtements existant et des morceaux de tissus. Par exemple, peut-être avez-vous une veste avec le type de poche que vous préférez, ou une robe avec le décolleté que vous préférez. N’hésitez pas à aller voir votre professionnel avec ces vêtements. Autre exemple, peut-être avez-vous un morceau de tissu, quelqu’en soit l’origine ou l’état, que vous pourriez découper ou draper, épingler et coudre grossièrement, pour expliquer comment la jupe doit tomber ou le volume qu’elle doit avoir.
Vous pouvez aussi désigner des vêtements vus dans les magasins. Par contre, cette méthode dépend de l’offre du magasin et du temps d’exposition du vêtement. A moins de faire une photo sur place.
C’est aussi utile pour désigner les tissus qui vont composer votre habit.

Désigner les couleurs
Chacun a sa propre perception des couleurs ; la nature est ainsi faite. Un jaune un peu vert pourra paraître vert ou gris pour quelqu'un d'autre. Un bleu cobalt semblera mauve ou bleu pour votre voisin. Les désignations des couleurs sont aussi nombreuses que subjectives et certaines associations peuvent ne pas plaire. Pour éviter les quiproquos et les malentendus, amenez les objets, les photos, les supports en tous genre qui ont la couleur désirée. Même un bout de papier peint ou un coloriage au feutre ou au crayon de couleur peuvent contribuer à une bonne entente.

Faire des gestes
Vous vous sentirez peut-être ridicule sur le coup, pourtant c’est assez naturel pour certains. Observez les enfants. Ils expriment les volumes et les dimensions d’un vêtement par rapport à leur corps. Les plus expansifs d'entre nous n'y pensent même pas ; ils le font, c'est tout!

Il n’y a pas de limite à l’imagination et il n’y a aucune honte à ne pas savoir dessiner. Ne pas connaître la couture et son vocabulaire n’est pas une tare. A chacun son talent, à chacun son métier. Ce qui est important, c’est d’arriver à se faire comprendre de sa couturière, de son tailleur, tant pour les volumes et les dimensions que pour les détails du vêtement qu’on lui demande de faire ou pour les couleurs. Choisissez la méthode la plus explicite, celle qui vous convient le mieux, quitte à vous charger un peu, et discutez de vos idées avec votre professionnel du vêtement. Vous pouvez aussi mélanger les techniques. Tout est permis pour atteindre le but : créer le vêtement de vos rêves.

C’est pareil pour la personnalisation de votre vêtement : dentelle, broderie, boutons, etc. Quelques soient vos supports, il y a toujours moyen d’exprimer sa créativité. 
Un seul mot d'ordre: Amusez-vous !