mercredi 10 décembre 2014

Conseil 5 pour créer un costume Steampunk

Développement de l’article « 8 règles de la mode steampunk » 


Conseil 5 : Mélangez les genres

« Le steampunk se plaît au mélange des genres et à leur réinterprétation dans le style steampunk. Les mélanges culturels sont les bienvenus.»
Mélangez les genres et les cultures

La littérature Steampunk qui est à l’origine du mouvement place science-fiction, fantastique et intrigue politico-policière dans un cadre victorien. Les « voyous » (punks en anglais) qui l’écrivent mélangent ainsi des genres qui sont devenus populaires au XIXème siècle.

L’époque victorienne est aussi celle des colonies et de relations plus étroites avec d’autres cultures, soit pour les étudier, soit pour commercer. La question de l’acceptation de l’autre, que ce soit dans le choc des cultures comme dans celui des classes sociales, est un sujet brûlant. L’internationalisation du mouvement, son appropriation culturelle, permet de faire la paix avec ce passé.


Le mélange de genre



Robe d'inspiration Renaissance du XIXème siècle
Portrait de Mme de Senonnes par J.A. Ingres
Musée des Beaux-Arts de Nantes
Trouvé sur "Réunion des musées nationaux"
En fait, si on veut garder l'esprit XIXème, certains genres existaient déjà : le fantastique, la science-fiction, le médiéval, le policier, etc. L’époque est fertile en recherches et idées de toutes sortes. Alors pourquoi ne pas les mixer pour plus de créativité ?

  • L’archéologie fascine les amateurs et connaît de nouveaux développements : les dinosaures, l’Egypte. La science et l’imaginaire ne font pas toujours bon ménage, mais cette discipline fait de nombreux émules !
    Margaret Benson
    Archéologue indépendante
    Fouilles de Karnak 1895

    • Le romantisme fait redécouvrir le Moyen-âge et la  Renaissance, les légendes arthuriennes et celtiques. Il inspire Alexandre Dumas, Victor Hugo, William Blake, Füssli, Turner, Gainsborough, Viollet-le-Duc, Beethoven, Lord Byron, etc. La Renaissance a inspiré la mode de 1810 à 1825.
    • Le fantastique se développe. Allan Kardec fait connaître le spiritisme, Bram Stocker écrit « Dracula », Mary Shelley « Frankenstein », Stevenson « L’étrange cas du Dr Jekill et de Mr Hyde ».
    • Le public se passionne pour les criminels et  les récits de meurtres. « Les souvenirs de François Vidocq », « La ténébreuse affaire » d’Honoré de Balzac et le « Double assassinat dans la rue Morgue » d’Edgar Poe, annoncent le roman policier. « Les aventures de Sherlock Holmes » d’Arthur Conan Doyle confirmeront cet engouement.
    • Quand à la science-fiction, les classiques du proto-steampunk sont Jules Verne et H.G. Wells.
    Inspiration médiéval et fantasy

    D’ailleurs, les romans steampunks se plaisent à ce mélange de genre.  Imaginez ce qu'auraient été les cosplayers de cette époque, comment se seraient-ils habillés?

    Alors maintenant pourquoi pas vous? Si vous préférez le western, il existe le "weird west". Vous êtes plutôt films de cape et d'épée, l'âme d'un pirate, inspirez-vous des personnages du "Château dans le ciel" (Miyazaki) ou de "Stardust, le mystère de l'étoile" (Matthew Vaughn). Vous adorez la fantasy, lisez "Rue Farfadet" de Raphaël Albert ou "Les enchantements d'Ambremer" de Pierre Pevel; surprise assurée. Quelles que soient vos préférences, il est possible de les adapter au style steampunk. Vous contribuerez à l'enrichir. Imaginer l'histoire telle qu'elle se déroulerait au XIXème siècle, faire quelques aménagements et ajouts, c'est plus que simplement habiller dans un style, c'est créer quelque chose de nouveau.
    Pirates, et aventuriers en tous genres

    Archéologues et extraterrestres

    Le mixage des cultures

    Le steampunk est un mouvement ouvert ; chaque culture peut se l'approprier. Je n'oublie pas que les métissages sont courants à notre époque et c'est une bonne chose. A travers le steampunk, chacun peut ainsi retrouver des racines.  D'autant qu'Internet facilite l'internationalisation. Nourrir la mode steampunk d’éléments issus d’un héritage culturel peut en prolonger la longévité et en renouveler la créativité.


    Domination asiatique
    Influences Amérique du Sud?
    Imaginez ce qu’aurait pu être la mode si l’Occident avait été dominé par la Chine impériale* ou l’Inde. Imaginez ce qu’auraient porté les anglo-saxons sous l’hégémonie africaine, sud-américaine ou russe. On peut aussi le voir sous l’angle du progrès technologique dans des cultures minoritaires qui ne le connaissaient pas à l’époque : les inuits, les masaïs, les pygmées, les maoris, les nazcas, etc.
    « Le steampunk est une façon de réécrire le passé, dominé par l’homme blanc occidental, pour donner une voix aux populations ignorées, opprimées ou forcées au silence. » Libby Bullof, la Bible Steampunk.
    Comme cette créatrice, je suis convaincu que « le mouvement sera d’autant plus créatif qu’il s’affranchira de l’ouest américain et de la haute société britannique pour incorporer d’autres traditions du XIXème siècle. »

    Hégémonie de l'Inde et du Moyen-Orient
    Tous les genres peuvent être explorés, créés, retravaillés et développés dans l’esprit steampunk. C’est ce qui fait de la mode steampunk un laboratoire de la diversité et de l’expression créative. C’est une nouvelle façon de s’enrichir culturellement en suivant ses propres instincts, ses propres goûts, ses propres envies.



    *Pour une idée de comment construire un costume steampunk mixant des cultures, je vous recommande l'excellent article d'Alisa (en anglais; utilisez la traduction Google) sur Dragonfly Designs. Elle y explique tout, depuis l'idée et les recherches jusqu'à la réalisation de sa" steampunk geisha".