mardi 16 décembre 2014

Conseil 6 pour créer un costume Steampunk

Développement de l’article « 8 règles de la modesteampunk »

Conseil 6 : Faites-le vous-même


« Pour accentuer l’aspect ancien et rétro, chinez, recyclez, fabriquez vous-même les éléments de votre tenue. Le steampunk est écologique en cela : tout peut servir à constituer son costume. »
Les vaporistes ne rejettent pas la modernité; ils l'adaptent à leur convenance. Ils savent très bien dans quel monde consumériste ils vivent, c'est pourquoi ils élaborent leurs costumes et leurs accessoires dans une démarche écologique et artisanale. 

Soyez punk !

Les punks des années 80 n’avaient rien d’écolo ! Ils militaient à leur manière contre une société consumériste. Le collier pour chien dénonçait l’asservissement, volontaire ou subi, à une société dans laquelle ils ne se retrouvaient plus. Les épingles à nourrice, les bas déchirés, les fringues lacérées, ce n’était pas du recyclage ! Mais ils préféraient personnaliser leur look et détourner de leur destination des vêtements ou des accessoires (le collier pour chien, les accessoires et vêtements SM, les chaines, etc.).
Le look punk était déjà du "fait maison"
Le Steampunk ne milite pas ; il n’en dénonce pas moins la standardisation à travers ses œuvres. Le vaporiste aspire à retourner à l’époque où l’industrialisation a commencé pour parvenir à changer l’avenir. L’époque où on faisait beaucoup de choses par soi-même, cette époque où on pouvait encore réparer les objets du quotidien plutôt que de les jeter. Très créatif, le steampunk réinvente des objets usuels et des technologies du XXème siècle en les détournant ou en les redécorant à la façon du siècle précédent.  Il fabrique des machines à partir d’éléments voués à la décharge, il ressort des textiles qui n’ont plus cours. Il y a une part de recyclage, certes. Ce serait pousser un peu en le désignant comme écologiste, même s’il y contribue d’une certaine façon! C’est aussi par défaut et par opportunité que les vaporistes recyclent.
Certaines personnes ont de réels talents

Quel est votre talent ? Qu’aimeriez-vous apprendre à faire ?

On ne peut pas savoir tout faire. Je suis d’accord avec ça. Mon talent est la couture, mais je ne suis absolument pas bricoleur ! J’ai besoin de quelqu’un pour ça. Parfois, face à des coûts élevés ou à une exigence spécifique et personnelle, on a besoin de savoir faire soi-même. Apprendre peut paraître long et il n’est pas facile de trouver un cours correspondant à ce qu’on cherche.
Du talent et de l'imagination!
C’est là qu’Internet entre en scène. Certains artisans, de bonnes âmes, partagent leur talent avec les autres en leur montrant comment faire dans un tutoriel. On en trouve pour de nombreux objets : bijouterie, chapellerie, ganterie, habillement, accessoires, etc. Ces DIY ("Do It Yourself", c'est-à-dire "faites-le vous-même") ne vous donneront peut-être pas la réponse que vous attendiez, mais ils vous en expliquent la technique et peuvent vous inspirer. On peut aussi trouver sur la Toile des patrons et des sources pour se procurer tel ou tel élément. Tout n’est pas gratuit, mais on peut s’en sortir à moindre coût.
Quelques exemples de DIY trouvés sur le Net.

Imaginer réunit travail intellectuel et manuel

Nous aimerions tous trouver déjà fait exactement ce que nous cherchons. Pourtant cela se trouve parfois sous nos yeux et nous ne le voyons pas. Voici un exemple qui me plaît beaucoup.

Il y a longtemps que les usines ne fabriquent plus de tournures. Alors comment en fabriquer une ? Un DIY sur Internet montre comment une vaporiste transforme un pneu de tracteur pour en faire une (je regrette de ne l’avoir pas retrouvé !). Elle commence par découper la forme dont elle a besoin. Puis elle y peint des rayures blanches et ajoute un système de fermeture. C’est simple, original et vraiment punk. A l’origine elle a su observer et imaginer dans ce qu’elle voyait, un simple pneu de récupération, comment obtenir ce dont elle avait besoin. Si ce n’est pas du recyclage et de l’artisanat !
Collection de DIY steampunk par Lady Mc Cormick sur Pinterest. Commencez la vôtre!
Cet exemple peut être reproduit à l’infini. Les jeunes enfants sont très doués pour voir au-delà du visible. Peut-être devrez-vous retrouver l’enfant en vous ! Peut-être qu’un tour à la quincaillerie ou dans une friperie vous donnera des idées ? Peut-être trouverez-vous une merveille dans une brocante ou chez un antiquaire ? Pensez aussi aux récupérateurs que sont les "compagnons d'Emmaüs" ou les boutiques "Ding Fring" de l'association "Le relais". Vous ferez une bonne action.

On trouve aussi des sites de vente
qui proposent des tenues et des accessoires
Si vraiment vous manquez d’imagination ou d'idée (à chacun ses dons! :)), de patience ou d’habileté, c’est l’occasion de faire appel aux talents souvent cachés de votre entourage, de vos amis et des artisans qui créent sur mesure. Ils seront très heureux de participer à l'élaboration de vos créations. Ils peuvent se révéler très utiles aussi si vous manquez d’outils ou de matériaux. Comme on dit, il y a plus d’idées dans plusieurs têtes que dans une !