mercredi 7 janvier 2015

Conseil 7 pour créer un costume Steampunk. Quatrième et dernière partie

Développement de l’article « 8 règles de la mode steampunk » 
Et pour le bas, qu'envisagez-vous?
Photo SnowChiLD sur Deviant Art
« C’est l’accessoire qui fait tout. Dans ce domaine, l’imagination est reine. Le maître mot est la cohérence avec votre tenue et votre personnage. »
Si nous passons en revue les sujets des articles précédents, il ne reste plus que les membres inférieurs à explorer. Et peut-être quelques idées inattendues !

Et pour les jambes et les pieds ?

Bien sûr la tournure et la crinoline rendues apparentes sont un pied de nez aux conventions ! Leur donner un côté vraiment mécanique est des plus amusants. Les bricoleurs peuvent les animer, les écolos peuvent les réinterpréter. J’ai vu un DIY montrant une tournure faite dans un pneu orné de rayures blanches !  (voir mon article « Conseil 6 pour créerun costume steampunk »). Jusqu’où êtes-vous prête (prêt) à aller pour mettre en valeur votre « faux-cul » (tout en restant dans la décence, cela va de soi !)?
Montrez vos dessous mécaniques
Les plus burlesques aiment à porter des bas originaux, ornés de rayures et de motifs vintages. Porte-jarretelles anachroniques, jarretières et fixe-chaussettes peuvent aussi devenir des supports à outils ou armes. Les remonte-jupe sont aussi un accessoire intéressant.
Amusez-vous en habillant vos jambes!
Les chaussures et les bottes ont tout autant leur importance. Le talon est un support idéal pour toute sorte d’artifices mécaniques et lumineux. Les guêtres simplifient et diversifient à moindre coût les besoins en chaussures. 
Chaussures, bottes ou...
Car sur les chaussures comme sur les guêtres, l’effet vient surtout de l’accumulation de boutons et boutonnières, des laçages ou des brides à boucles. Leur matière en disent long sur le personnage : une guêtre en cuir évoque la chasse, l’armée, l’aventure alors qu’une guêtre en tissu ou en tapisserie sera plus urbaine et plus féminine.
...guêtres?
Un peu de spectaculaire !
Si vous êtes bricoleur, vous pouvez encore vous ajouter des ailes mécaniques, des appareils divers et variés qui vous donneront l’air scientifique ou martial, des machines portatives de cuivre, laiton et cuir, qui produisent des effets de lumière ou de vapeur, qui font du thé à volonté ou vous permettent de voler. Si vous commencez à vous robotiser, peut-être aurez-vous un bras ou une jambe mécanique qui évoqueront des aventures plutôt périlleuses.
Tout est bon pour se donner en spectacle! Des ailes aux machines, les univers se cotoient sans difficulté.
Faites preuve d’imagination et de bon goût. Rappelez-vous que trop d’effets nuisent à l’effet. Pour éviter la surcharge, ou si vous vous posez des questions sur la pertinence d’un élément, demandez-vous si en l’enlevant vous nuisez à l’ensemble. Si oui, cet élément est indispensable pour que votre tenue reste dans l’esprit steampunk. Si non, ne le mettez pas. 
L’idée n’est pas de ressembler à une enseigne lumineuse ou à un arbre de Noël !

Tout est question d’équilibre et d’harmonie. Parfois un élément est beau et prend tout son sens en étant tout seul, c’est la moindre importance du reste qui le met en valeur. Par exemple, si vous avez une médaille magnifique, ne la placez pas sur un gilet lui aussi magnifique. Il y aurait concurrence de magnificence ! Assortissez la médaille à un gilet commun ou portez le gilet magnifique sans la médaille.