jeudi 28 janvier 2016

Une cape pour ma femme (Première partie)

Les vêtements féminins sont propices à toutes les fantaisies sans que cela soit choquant. Mettez des manches bouffantes ou une basque évasée à un vêtement masculin et tout le monde se répandra en commentaires. Il arrive que les originalités portées par les femmes ne soient pas pratiques. C’est le cas des manches kimono qui étaient tellement à la mode l’été 2015 et qu’on a vu aussi en 2014. Quand vous avez une manche aussi large, avec quelle pièce peut-on la couvrir pour l’extérieur ? La veste et le manteau n’ont pas la bonne coupe pour enfiler ces manches : soit ça fait « paquet », soit elles sont toutes chiffonnées. On peut toujours choisir un tricot, un châle, une étole, etc.
A sa demande, tous les visages seront floutés
C’est alors que nous nous sommes penchés sur les capes habillées. Au cours de nos recherches sur internet, dans les livres d’histoire du costume et dans les magazines, nous en avons trouvées qui étaient aussi habillées qu’un manteau, avec parfois les mêmes caractéristiques : boutonnages, poches, découpes au niveau des panneaux, etc. J’ai déjà fait des capes, la forme ronde qu’on appelle « une rotonde », genre celle de Zorro, mais je n’en ai jamais fait qui soit plus proche d’un manteau. Alors je saute sur l’occasion et je profite des weekends, entre un costume et un manteau masculin, pour étudier le sujet.